Transports Vervaeke intègre 100 nouveaux Volvo FH

Transports Vervaeke intègre 100 nouveaux Volvo FH

Les Transports Vervaeke de Zellik ont commandé une centaine de tracteurs Volvo FH. Un certain nombre d’entre eux ont déjà été livrés. Une bonne occasion de faire le point avec le transporteur citernier sur ses derniers développements. Nous nous sommes adressés pour cela à Marc Twisk, project Manager.

TRANSPORT MANAGEMENT : Transports Vervaeke a acheté 100 Volvo FH. Où en sont les livraisons, quelle est le pourcentage des véhicules de remplacement et cette acquisition correspond-elle à de nouveaux trafics ?

Marc Twisk : “Une cinquantaine de véhicules, Euro 5 et Euro 6, ont déjà été livrés. Il s’agit à 80 % de véhicules de remplacement et 20 % de véhicules supplémentaires. Quant aux nouveaux trafics, c’est la vie ‘normale’ d’une société de transport mais ces véhicules n’ont pas été acquis pour une tâche en particulier. Nos activités consistent toujours à transporter des produits dangereux au moyen de citernes ADR.

TRANSPORT MANAGEMENT : La société a récemment implémenté le Transport Care Order Synchronizer, une application EDI qui importe tous types d’ordre digital dans n’importe quel système TMS. Pouvez-vous déjà tirer un premier bilan ?

Marc Twisk : “C’est encore un peu tôt. Pour l’instant, nous procédons à des tests avec les EDI de plusieurs clients. Le but est effectivement que tous les EDI puissent être traités par notre système de transport management. Dans un à deux mois, ces tests seront achevés et nous pourrons alors pleinement utiliser le système.

TRANSPORT MANAGEMENT : Après plusieurs mois d’utilisation, estimez-vous que votre expérience avec le Volvo FM au Méthane-Diesel (LNG) est concluante ?

Marc Twisk : “Ce véhicule, qui roule pour Solvay, émet 22 % de CO2 en moins par rapport à un tracteur ordinaire. C’est donc un bon investissement en termes d’image, de consommation et de respect de l’environnement. Cette solution présente toutefois aussi des inconvénients, notamment le prix d’achat et le manque d’infrastructure en Belgique pour le ravitaillement en LNG. Nous sommes obligés d’exploiter ce véhicule dans des trafics Belgique – Pays-Bas car nos voisins du nord bénéficient d’une meilleure infrastructure. Le jour où l’infrastructure sera plus développée et le prix plus attractif, ce type de véhicule sera vraiment intéressant. Notez encore que nous sommes aussi obligés de nous tourner vers Volvo pour les entretiens vu la spécificité du véhicule.

19/02/2014
Recent news

More news >>