Kariboo!, le service de colis alternatif

Kariboo!, le service de colis alternatif

Récupérer ou envoyer des paquets sans émission supplémentaire de CO2 ? Ce n’est pas de la magie, mais l’offre que Kariboo! va développer dans les prochains jours… « Notre principal avantage est que nous nous appuyons sur un réseau de transport existant au sein de notre groupe avec les commerces de proximité et les libraires », explique Tom Baeten, Sales & Marketing Manager de LS Distribution Logistics Benelux (LSDL).

Jusqu’à présent, LSDL fournissait des prestations pour le commerce en ligne, depuis le développement de magasins virtuels jusqu’aux solutions de paiement en ligne en passant par la prise en charge des opérations logistiques. La livraison était ensuite confiée à des entreprises de messagerie. Kariboo! va maintenant changer cela.

LOGISTICS Management : LSDL souhaite que ses clients puissent déposer ou enlever leurs paquets dans plus de 600 magasins de proximité et librairies. Ce sont des plans ambitieux pour une jeune entreprise, non ?

Tom Baeten : LSDL a en effet été créée voici un an, mais nous profitons d’une expérience de 40 ans en logistique internationale au sein de notre groupe. L’infrastructure de Kariboo! existe depuis 1996. Nous sommes en fait le plus ancien réseau de points d’enlèvement de Belgique. Notre société sœur livrait à l’époque les colis pour les 3 Suisses, et un second partenaire a rejoint l’organisation en 2002. Notre collaboration se termine fin janvier, ce qui nous permet de prendre notre envol.

LOGISTICS Management : Il s’agit donc d’un service existant ?

Tom Baeten : Sauf que nous prenons dorénavant la distribution, le marketing et les aspects commerciaux en charge. Maintenant, nous pouvons chercher de nouveaux clients, créer de nouveaux services de livraison et développer notre potentiel. Un commerçant en ligne ne doit plus se rendre à la poste pour envoyer ses colis, il peut dès à présent les déposer dans un de nos 600 points Kariboo! Et tout cela à des tarifs compétitifs. Nous sommes en quelque sorte une alternative à l’offre postale en Belgique. Notre principal atout est que nous utilisons l’infrastructure existante au sein de notre groupe. Cela signifie que nous ne devons pas investir dans de nouveaux véhicules et de nouveaux chauffeurs, mais aussi que nous n’émettrons aucun gramme de CO2 supplémentaire.

LOGISTICS Management : Mais vous avez quand même investi dans un centre de distribution ?

Tom Baeten : Nous louons en effet un bâtiment de 2000 m²pour Kariboo ! à Malines. Les travaux d’aménagement sont bientôt prêts, et nous serons opérationnels le 17 février prochain. Pour les opérations de tri, nous travaillons avec un système IT spécifique baptisé KIT, et développé sur mesure pour notre métier, avec gestion des flux positifs comme négatifs. Les flux négatifs représentent les opérations qui ne se déroulent pas comme prévu. Grâce à ce logiciel, nous pouvons intervenir rapidement afin que le client puisse enlever son colis sans problème. Nous avons également fortement investi dans la sécurité – les colis doivent arriver en parfait état dans nos points d’enlèvement – et dans l’informatique, via notamment un puissant système de localisation et de suivi. Grâce à ces investissements, et en mettant l’accent sur l’efficacité, nous avons gagné la confiance de nos partenaires tout en augmentant les volumes traités. C’est ce qui devrait rendre le service rentable.

LOGISTICS Management : Avez-vous déjà des ambitions internationales ?

Tom Baeten : Notre but est de créer un réseau international de points d’enlèvement. Nous avons déjà des partenariats exclusifs avec Relais Colis et post.nl, les leaders de la distribution et de l’enlèvement en France et aux Pays-Bas. Nous devons réfléchir de manière toujours plus transfrontalière, car les clients de nos clients font des achats sans se soucier des frontières. L’Espagne et le Portugal sont les prochaines étapes dans notre réseau. Notre filiale hongroise vient également de lancer un service similaire.

30/01/2014
Recent news

More news >>