Le port de Zeebrugge tire le bilan 2013

Le port de Zeebrugge tire le bilan 2013

Le volume de biens traités dans le port de Zeebrugge en 2013 sera très proche des 43 millions de tonnes. Il était de 43,6 millions de tonnes l’an passé. Une relance dans les trafics avec le Royaume-Uni, une augmentation dans le nombre de nouvelles voitures, un statu quo au niveau des conteneurs et une baisse du volume LNG caractérisent l’année écoulée.

Les chiffres du roll-on/roll-off s’acheminent vers un statu quo : 12,5 millions de tonnes. Par rapport à une année 2012 difficile, les autorités portuaires voient dans le second semestre 2013 une relance des trafics sur le Royaume-Uni. Les volumes de papier sur la Scandinavie ont toutefois baissé. Le nombre de nouveaux véhicules à Zeebrugge a augmenté cette année de 10 % à plus de 1,92 million d’unités. Tandis que les ventes de nouvelles voitures stagnent en Europe, les trafics short sea croissent à Zeebrugge.

Les trafics de conteneurs connaissent une légère progression à 20,5 millions de tonnes ou 2 millions de TEU. En raison de la croissance plus lente de l’économie mondiale, moins de conteneurs ont été expédiés dans le monde au cours du premier semestre de l’année. A partir du mois de juillet, des chiffres de croissance ont à nouveau été enregistrés en tonnages de conteneurs, notamment grâce aux nouveaux services Evergreen/Hanijn et CMA CGM FELEX 1.

Le vrac liquide a enregistré un recul. Les chiffres du gaz naturel liquide ont baissé de 21 %. 58 navires ont chargé et déchargé 3,3 millions de tonnes de gaz naturel liquide à Zeebrugge. L’importation en baisse est due à la forte demande persistante de gaz sur le marché énergétique américain.

24/12/2013
Recent news

More news >>