Transport & Logistics 2013 : Un moment clé pour le secteur ?

Transport & Logistics 2013 : Un moment clé pour le secteur ?

Alors que différents indicateurs sectoriels affichent leur meilleur niveau depuis de longs mois, comme le European Freight Forwarding Index  qui prévoit pour octobre un retour à son niveau  du printemps 2011, et le Baromètre Manpower qui amorce un redressement sensible, les équipes d’easyFairs s’affairent pour régler les derniers détails de leur événement anversois, qui réunira à nouveau 300 exposants à Antwerp Expo. Le bon salon au bon moment ? Les réponses de John Barbier, Marketing Project Manager.

 

Pour améliorer le rendez-vous portuaire bisannuel, easyFairs a lancé une enquête de satisfaction auprès d’un échantillon de 400 visiteurs, et s’est aperçu à l’analyse des résultats que certains secteurs du transport et de la logistique étaient jusqu’ici peu représentés. Pour remédier à cette situation, et réunir l’ensemble du secteur pour la neuvième édition de Transport & Logistics, les organisateurs ont décidé de transformer la halle 3, par laquelle la majorité des visiteurs accède au salon, en véritable parcours interactif.

Logistics Management : A quoi doivent s’attendre les visiteurs quand ils entreront dans la halle 3 ?

John Barbier : « Nous leur préparons un parcours présentant un large éventail de solutions. Dès leur entrée, nos visiteurs pénétreront dans The Highway, un espace dédié aux constructeurs et importateurs d’utilitaires légers et lourds, ainsi qu’aux acteurs logistiques spécialisés dans la livraison express, et les services de colis et de courrier. Ils découvriront ensuite un véritable entrepôt, la Technology Valley, où nous organiserons des démonstrations des dernières nouveautés en matière d’AGV, d’automatisation d’entrepôt, de robotique, de saisie de données et d’informatique logistique. La halle 3 sera complétée par The Chain, une zone qui abritera les solutions logistiques spécifiques de la chaine d’approvisionnement pour les secteurs de la construction, de la pharmacie, de la pétrochimie, de l’alimentation… ».

LM : Et dans les autres halles ?

John Barbier : « Nous accueillerons différents espaces spécialisés, comme le Job Square, qui regroupera les services du VDAB, un simulateur de conduite de poids lourd ainsi qu’une zone de Meet & Match, où les exposants pourront recevoir des candidats potentiels pendant toute la durée du salon. Un Pavillon Wallon a également été mis en place, pour accueillir les acteurs majeurs du transport et de la logistique du sud du pays ».

LM : Quelles sont les nouveautés au niveau des ateliers et séminaires ?

John Barbier : « Nous avons décidé cette année de travailler sur une double offre. Nous conservons évidemment notre programme de Transport & Logistics workShops gratuits autour des projets de recherche d’instituts comme PICS, le Vlaams Instituut voor de Logistiek ou PxL, ainsi qu’un débat portuaire sur les perspectives d’avenir avec notamment Eddy Bruynincks (Port d’Anvers) et Theo Notteboom (Université d’Anvers). Nous aurons aussi le plaisir d’accueillir le VIB Summit, qui approfondira la question de l’achat de transport, autour  de thèmes comme le transfert modal et les appels d’offres ».

LM : Et l’autre versant de l’offre ?

John Barbier : « Nous avons dédié le mardi 15 octobre aux chefs d’entreprise et aux directeurs des ressources humaines. Cette journée High-level commencera dès le matin, avec un petit-déjeuner sur la thématique du Retention Management, qui constitue un des défis des entreprises pour les dix prochaines années. C’est aussi le cas dans le secteur logistique qui comprend plusieurs professions critiques. D’éminents académiciens et des personnalités importantes du monde sportif et de l’entreprise viendront partager leurs expériences avec les personnes présentes. Nous avons enfin déplacé la cérémonie de remise des Gazelles du Transport et de la Logistique au premier soir, pour en faire un véritable événement de réseautage de haut niveau. »

LM : Un dernier mot  pour motiver les visiteurs ?

John Barbier : « Les démonstrations réalisées dans la halle 3 auront un but humanitaire. Grâce au soutien des exposants, les machines présentées travailleront en effet à la confection de colis de nourriture à destination de l’asbl DakAnt, qui s’occupe des sans-abris de la Métropole ».

LM : Une belle initiative qui pourrait aider à redorer l’image du secteur dans son ensemble…

04/10/2013
Recent news

More news >>